Vous êtes ici > Tabagisme et maladies cardio-vasculaires

Tabagisme et maladies cardio-vasculaires

Le tabagisme et l’hypertension artérielle sont des facteurs de risque cardio-vasculaire très fréquents puisqu’ils concernent tous les deux 1 Suisse sur 3. Le tabagisme augmente, en moyenne, de 3 fois et l’hypertension artérielle de 2,5 fois le risque cardio-vasculaire. Ils favorisent ainsi, et de manière d’autant plus importante s’ils sont cumulés, des maladies telles que l’infarctus du myocarde ou d’attaque cérébrale par exemple.

Les maladies cardio-vasculaires (MCV) sont la première cause de mortalité en Suisse (35 %). En Valais, elles sont la cause de 34 % des décès chez les hommes et 37 % chez les femmes. Les fumeurs présentent un risque de MCV très élevé, et on estime que 35 % des décès par MCV sont dus à la consommation régulière de tabac.

Elles désignent un ensemble de maladies dues à une atteinte des artères, principalement en raison de l’athérosclérose, résultant d’une accumulation de lipides sous forme de mauvais cholestérol avec des dépôts calcaires et des dérivés du sang. Des plaques se forment dans les artères, se fissurent ou se rompent parfois, provoquant ainsi la formation de caillots qui contribuent ainsi à entraver la circulation du sang jusqu’à provoquer parfois l’occlusion d’une artère. L’hypertension artérielle et le tabagisme favorisent le développement de l’athérosclérose.

La fumée du tabac agit par de nombreux mécanismes sur le risque cardio-vasculaire. Elle favorise :

-        La survenue de spasmes artériels pouvant par exemple contribuer directement à un infarctus du myocarde.

-         L’hyperviscosité du sang suite à l’augmentation des globules rouges provoquée par le manque d’oxygénation des tissus. Ceci est un effet secondaire dû à la présence du monoxyde de carbone de la fumée.

-         La formation de caillots dans les artères, la fumée du tabac augmentant le fibrinogène, une protéine impliquée dans la coagulation sanguine.

-         L’augmentation du mauvais cholestérol (LDL) et la baisse du bon cholestérol (HDL) contribuant à l’athérosclérose.

-         L’inflammation et par conséquent la déstabilisation des plaques d’athérosclérose.

-         L’augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.

-         La perte partielle du goût et de l’odorat augmentant l’attirance du fumeur pour des mets plus goûteux, donc souvent plus riches en acides gras saturés et plus salés.

Même fumer 1 à 5 cigarettes par jour augmente le risque cardiovasculaire !

Trois maladies cardio-vasculaires affectent plus ou moins gravement l’état de santé des personnes fumeuses et / ou hypertendues:

CIPRET VALAIS | Rue des Condémines 16 CP 1951 Sion | Tél. 027 329 04 15 | Fax 027 329 04 30
powered by /boomerang